La liste Vernieuwing est apparue pour la première fois en 2012, comme liste ouverte du Vlaams Belang avec, outre Bart Laeremans et d'autres membres du Vlaams Belang, quelques non-membres du parti.
Après sa défaite lors des élections pour la présidence nationale du Vlaams Belang en 2012 et sa non-réélection lors des élections parlementaires de 2014, Bart Laeremans met un terme à sa 
carrière politique au niveau national. Conscient qu'avec le langage agressif de Filip Dewinter, le Vlaams Belang aurait du mal à percer le cordon sanitaire, Bart Laeremans démissionne du Vlaams Belang et se présente en 2018 de nouveau aux élections communales avec la liste Vernieuwing.

Cette fois, ce n'est pas une liste ouverte du Vlaams Belang, mais une "liste sans liens structurels avec le parti", bien que Luk Raekelboom soit toujours membre du Vlaams Belang.

Bart Laeremans et les Vlaams Belangers de la liste Vernieuwing ont démissionné du Vlaams Belang pour des raisons purement stratégiques. Ils n'ont jamais pris leurs distances ni exprimé de critique de fond sur le Vlaams Belang, ni avant ni après leur "démission". En outre, le Vlaams Belang continue d'exister en tant que parti à Grimbergen, mais a considérablement réduit ses activités locales et ne présente plus de liste distincte pour les élections communales. Assez étrange pour un partiqui a le vent en poupe au niveau national.
Le frère de Bart, Jan Laeremans, président du Vlaams Belang Grimbergen et parlementaire flamand, en explique les raisons sur Twitter: "
Vernieuwing est issu du Vlaams Belang et de membres indépendants, mais il est complètement autonome du Vlaams Belang depuis de nombreuses années. Le Vlaams Belang a sa propre section ici à Grimbergen, sous ma direction. Nous laissons la politique communale à Vernieuwing." Voici donc à quoi ressemble la répartition des tâches: Jan au niveau flamand et Bart au niveau national.

Le 7 février 2016, Bart Laeremans a pris la parole lors de la réception du Nouvel An du Vlaams Solidaire Vakbond, une cellule syndicale créée au sein du Vlaams Belang.
Le 14 mai 2016, il était l'invité d'une réunion de Voorpost, une troupe de choc radicale et extrémiste du Vlaams Belang. Des exemples qui montrent que Bart Laeremans ne se distancie pas des idées du Vlaams Belang.

Vernieuwing et Vlaams Belang sont donc bien deux facettes d'une même idéologie !

On le voit, le Vlaams Belang multiplie ses tentatives de briser le cordon sanitaire et d'apparaître socialement acceptable, et il y parvient de plus en plus souvent. Tom Van Grieken est un habitué des plateaux télévisés. Le 24 mai, le jour même de l'annonce de la participation du cd&v à la coalition de Grimbergen et de l'accession de Bart Laeremans au poste de bourgmestre, M. Van Grieken a été invité à donner une conférence à la KULeuven. La participation de Vernieuwing à la majorité communale de Grimbergen et la nomination de Bart Laeremans comme bourgmestre montrent au Vlaams Belang la voie à suivre pour briser le cordon sanitaire dans d'autres communes.

La section cd&v de Grimbergen doit donc, tout comme la NVA et l'Open Vld, être bien consciente qu'entrer dans une coalition avec Vernieuwing dépasse largement les enjeux locaux. C'est une démarche qui a des conséquences au niveau flamand et national. C'est un pas vers la normalisation du Vlaams Belang dans toute la Flandre.

 

Sources

https://www.dewereldmorgen.be/artikel/2018/12/07/beste-gwendolyn-geachte-mevrouw-rutten/

https://www.apache.be/paywall/6598?destination=/2018/11/07/krakend-cordon-bart-laeremans-en-de-vrienden-van-voorpost

https://www.knack.be/nieuws/belgie/bart-laeremans-wordt-burgemeester-in-grimbergen-benoeming-van-een-ex-vlaams-belanger-is-uitstekend-nieuws-voor-het-vlaams-belang/

 

Contact: Katelijne Raeymaekers, [email protected], 0470 998134