L'augmentation du prix des déchets organiques est un mauvais signal pour une commune plus propre

Après avoir augmenté le prix du sac à déchets résiduels, le conseil communal de Vilvorde a décidé d'augmenter aussi celui de la collecte des déchets organiques. Pour de nombreux habitants, 25 euros par an pour un conteneur de déchets verts, c'est le double de ce qu'ils payaient jusqu'alors. Un mauvais signal selon le PTB-Vilvorde, pour qui la collecte des déchets à un prix abordable et la propreté de Vilvorde doivent être des priorités. Nous voulons que les habitants aient le choix entre les deux options : un conteneur ou des sacs poubelle abordables. 

La collège communal de Vilvorde a annoncé l’introduction du nouveau conteneur à déchets organiques. Le PTB-Vilvorde s'oppose à ce plan qui, selon lui, se traduira, une fois de plus, par une facture plus élevée pour le citoyen de Vilvorde, et non par une commune plus propre. Incovo a fait savoir que les nouveaux conteneurs ne seront pas obligatoires, mais que les sacs pour déchets verts seront bientôt retirés de la gamme. Les personnes qui veulent trier leur déchets organiques séparément n'auront donc pas d'autre choix que le conteneur.  

Prix doublé pour de nombreux habitants

Le conteneur le moins cher coûte 25 euros par an. Même pour les personnes qui avaient l'habitude de remplir un sac à déchets organiques chaque semaine, cela représente presque le double du coût annuel. Une personne qui aurait souhaité sortir un sac à déchets organiques de temps en temps sera doublement pénalisée. Bien sûr, il est important d'améliorer le tri, mais, ici ,on est simplement face à une nouvelle augmentation de prix, comme pour les sacs de déchets résiduels il y a quelques mois. Ils ont diminué d'un quart de leur volume, mais sont restés au même prix. 

 

Prix 

Sac à déchets organiques 

Conteneur

Consommation hebdomadaire

0,25 euro/sac

 

par an si vous sortez un sac chaque semaine

13 euros

25 euros (vignette annuelle)



Le PTB affirme également que la vision du conseil communal ne part pas de la réalité des habitants de Vilvorde. L'administration de la ville, en collaboration avec Incovo a affirmé : « d'autres communes de l'intercommunale, comme Zemst et Londerzeel, trient mieux car elles disposent de conteneurs à déchets organiques ». Le conseil en tire un lien de cause à effet erroné. Dans ces communes environnantes, les habitants ne trient pas mieux parce qu'ils possèdent un conteneur. Ce sont des communes plus rurales et les deux ne sont pas comparables. Comme Machelen, Vilvorde doit respecter un contexte plus urbain et, donc, se concentrer sur d'autres choses : sensibiliser les habitants, mettre sur pied des coachs de recyclage qui font du porte-à-porte et proposer des alternatives abordables nous paraissent de meilleures solutions. 

 

De nombreux habitants de Vilvorde n'ont ni jardin ni terrasse. Pour eux, la solution du conteneur n'est vraiment pas pratique. Cette mesure montre à quel point l’administration de la ville manque de réalisme. Il s'agit d'une mesure adaptée à une zone résidentielle, mais pas aux besoins des habitants de Vilvorde. Le PTB y voit peu de points positifs. Les personnes qui veulent faire de leur mieux pour trier et qui avaient l'habitude de le faire avec les sacs à déchets organiques sont désormais de toute façon désavantagées. Elles devront soit opter pour un conteneur plus coûteux, soit jeter leurs déchets organiques dans le sac à déchets résiduels, dont le prix vient aussi d'augmenter. Ainsi, chaque scénario représente un coût supplémentaire pour les résidents. Cela n'encourage vraiment personne à mieux trier, et la quantité de déchets organiques dans les sacs de déchets résiduels est déjà très élevée. Ce sont les vrais pollueurs qu'il faut faire payer, pas les citoyens.

Quelle solution préconise le PTB ?

Il n'y a bien sûr rien de mal à proposer un conteneur comme option supplémentaire pour ceux qui le souhaitent. Nous disons donc : laissez le choix aux habitants, proposez des sacs et des conteneurs abordables, afin que les gens puissent choisir ce qui leur convient le mieux. Ce n'est qu'en impliquant et en informant les habitants de manière positive que nous pourrons ensemble œuvrer pour une Vilvorde vraiment propre. Une nouvelle hausse des prix n'y contribuera pas, bien au contraire.

Le PTB Vilvorde a recueilli plus de 500 signatures contre l'augmentation du prix des sacs à déchets résiduels, et poursuit cette campagne contre l'augmentation du prix du sac à déchets résiduels et contre la hausse du prix de la collecte des déchets organiques, sur www.properegemeente.be